À 86 ans, elle refuse de faire un constat puis écrase l’autre automobiliste

Une femme de 86 ans a volontairement percuté une autre automobiliste - Getty Images/Maskot (Getty Images/Maskot)

Ce vendredi 20 janvier 2023, une femme de 86 ans a été placée en garde à vue après avoir mortellement percuté une autre automobiliste. Elle lui a roulé dessus alors que celle-ci se tenait devant elle pour l’empêcher de fuir.

Les accrochages en voiture peuvent parfois tourner au drame, même lorsque l’un des automobilistes est très âgé. C’est ce qui est arrivé ce vendredi 20 janvier à Lille, dans les Hauts-de-France, où une femme de 86 ans a tué une autre automobiliste dont elle venait d’accrocher le véhicule. L’octogénaire a d’abord refusé de faire un constat puis n’a pas hésité à rouler sur l’autre femme, qui tentait de l’empêcher de quitter sa place de parking pour la forcer à remplir le document, rapporte le journal Le Parisien.

Tout commence sur un parking de Ronchin, une commune de 18 000 habitants située en métropole lilloise. Alors qu’elle quitte son emplacement au volant de sa voiture, une femme de 86 ans accroche un second véhicule. La conductrice de ce dernier s’approche alors pour faire un constat afin de déterminer les responsabilités de chacune, ce qui est une obligation légale. Mais l’octogénaire refuse. Elle reste au volant de sa voiture et s’apprête à partir. L’autre femme se place donc devant le capot pour l’en empêcher. Malheureusement, cela n’arrête pas la vieille dame.

Une meurtrière de 86 ans

Celle-ci appuie en effet sur l’accélérateur et percute l’autre conductrice. Puis, elle lui roule dessus et prend la fuite en quittant le parking. Les secours sont rapidement prévenus mais, une fois arrivés sur place, ils ne parviennent pas à réanimer la victime. Elle est morte, pour avoir essayé de faire remplir un constat d’accident à une vieille dame. Cette dernière a par ailleurs été rapidement interpellée et placée en garde à vue par la police.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame et les causes qui pourraient se cacher derrière. Une expertise devrait notamment permettre de savoir si l’octogénaire était en pleine possession de ses moyens et si elle était en capacité de conduire.

Ce contenu peut également vous intéresser