Aïssa Maïga (Il a déjà tes yeux) : avec Sonia Rolland, elle se lance dans un nouveau combat

Les César auront lieu ce vendredi 28 février, et c'est l'occasion pour le cinéma français de faire sa révolution. Après la publication d'une tribune qui a poussé la direction de l'Académie à démissionner, acteurs et réalisateurs remontent au créneau pour demander plus de diversité sur le grand écran, à l'initiative d'Eriq Ebouaney. Parmi les signataires de cette nouvelle tribune, publiée ce mercredi 26 février dans Le Parisien : Matthieu Kassovitz, Stomy Bugsy (qui a récemment pris à partie Emmanuel Macron), Olivier Marchal et Jimmy Jean-Louis. On trouve aussi Aïssa Maïga -actuellement au générique de la série Il a déjà tes yeux, dont le dernier épisode est diffusé ce mercredi 26 février-, qui avait monté les marches du festival de Cannes en 2018 avec son collectif DiasporAct, dont Sonia Rolland, pour la même cause.

"Le cinéma est un puissant outil de transmission d’une culture, un outil de facilitation de l’intégration des populations de notre pays. Il est aussi un outil de transmission de valeurs communes partagées d’une société, peut-on lire dans la tribune #BlackCesars. Notre cinéma devrait donc être, comme Stendhal le disait du roman, un miroir dans lequel se reflète la société dans sa réalité et sa diversité".

"Le talent, comme l'émotion, n'a pas de couleur"

Déçus que le besoin de diversité n'ait pas été mentionné dans la première tribune contre les César, ils ont décidé de prendre les choses en main de "pointer du doigt les paradoxes d'un pays, la France, qui nomme Spike

Retrouvez cet article sur GALA

Prince Harry et Jon Bon Jovi : ce qui les a rapprochés au point de collaborer ensemble
Françoise Hardy : ce fou rire irrépressible lors d’une hospitalisation de Jacques Dutronc
George Clooney " attristé " : cette polémique qui l'embarrasse
VIDEO - Baptiste Giabiconi au bord des larmes face à des images de lui et Karl Lagerfeld
VIDÉO - Bernard Tapie "trop fatigué" pour remonter sur scène : son metteur en scène donne de ses nouvelles