Aéroports : pourquoi faut-il s'attendre à de longues files d'attente cet été ?

Un quart des vols a été annulé ce jeudi à l'aéroport de Roissy/Paris-CDG entre 7 heures et 14 heures en raison d'une grève des personnels de l'aéroport qui demandent une hausse de salaire de 300 euros. Ce n'est qu'un exemple des centaines de vols supprimés ces derniers jours dans plusieurs aéroports européens, comme au Royaume-Uni, en Italie ou encore aux Pays-Bas, confrontés à d'énormes difficultés de gestion des voyageurs en raison d'un manque de personnel. Le secteur paie le prix des licenciements actés pendant la pandémie : 15.000 emplois supprimés en France, selon le syndicat Force ouvrière. À Nice, troisième aéroport de France, le personnel redoute déjà l'été.

De longues files d'attente à prévoir

Cet été, plus de 50.000 personnes sont attendues chaque jour dans les deux aérogares de l'aéroport de Nice qui ne devraient pas échapper aux longues files d'attente. "Il va y avoir certains jours et à certaines heures des pics de trafic", avance Aymeric Staub, porte-parole des aéroports de la Côte d'Azur.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

"Deux raisons à cela : la première est que l'on a une exigence accrue en matière de sûreté en cette période, et la deuxième, est qu'il y a encore des postes à pourvoir chez nos sociétés partenaires justement en charge de ces opérations de sûreté. Je pense notamment aux passages d'inspection filtrage", précise-t-il.

>> À RÉECOUTER - Aérien : «On sera en sous-effectif cet été», confie Thomas Juin

Les voyageurs s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles