Aéronautique : le secteur du transport aérien s'enfonce dans la crise économique

La plupart des avions sont cloués au sol depuis le début de la crise sanitaire. Le secteur aérien est laminé et les chiffres donnent le tournis : entre le confinement et la fermeture des frontières, le nombre de passagers dans le monde a chuté de 75% en 2020. Et l'embellie ne semble pas être pour tout de suite. Les compagnies aériennes sont au cœur de cette crise inédite et accusent de lourdes pertes : 97 milliards d'euros en 2020. Fermeture d'un terminal à Orly Les plans de soutien se multiplient, mais 40 compagnies ont déjà disparu dans le monde. Des plans de licenciements s'annoncent. Au total, 30% à 40% des postes dans le secteur pourraient être détruits. Les aéroports du monde entier, eux aussi, sont à la peine. Ils ont enregistré 92 milliards d'euros de pertes nettes en 2020, dont plus d'un milliard pour Aéroports de Paris (ADP). Faute de vol, Orly vient d'ailleurs de fermer son terminal international. À Roissy, la construction d'un quatrième terminal est désormais enterrée.