Aéronautique : les pertes abyssales d'Air France-KLM en 2020

Les comptes d'Air France-KLM sont dans le rouge. Jeudi 18 février, la compagnie aérienne a annoncé avoir perdu 7,1 milliards d'euros en une seule année. Air France vient de passer une année noire à cause du Covid-19 : les avions ont été cloués au sol par manque de passagers. Le nombre de clients a baissé de 67 % en 2020. Les salariés se disent désemparés. Pour survivre, Air France a pu bénéficier d'un prêt de l'État, mais cela ne suffira pas. Son PDG, Benjamin Smith, prévient : "Nous devons nous restructurer pour devenir plus compétitif, car nos concurrents se transforment très vite." 5 000 nouvelles suppressions de postes Air France envisage donc de couper dans les effectifs. Le groupe a déjà supprimé 3 600 postes, et compte en supprimer 5 000 de plus ces deux prochaines années. Certains syndicats doutent que cela soit suffisant pour sauver l'entreprise. Ils demandent des aides financières des pouvoirs publics. "Vous comprenez bien que quand une entreprise demande de l'argent, comme Air France, pour se recapitaliser, derrière cela, il y a toute l'industrie touristique d'un pays, toute l'industrie aéronautique d'un continent qui est en jeu. Pour Air France, il y a quasiment 60 000 employés qui dépendent de ça", explique Olivier Lavielle, du syndicat des navigants du groupe Air France (SNGAF).