Aéronautique : de nombreuses entreprises souffrent du manque d'activité

Les allées sont quasiment vides. En temps normal, 75 salariés s'activent dans un atelier situé à Mondouzil (Haute-Garonne), mais seulement un quart d'entre eux a repris le travail. Les sous-traitants fabriquent des pièces détachées pour plusieurs grands groupes aéronautiques, dont Airbus. Mais en clouant les avions au sol, la crise sanitaire a également vidé le carnet de commandes de la société. De nombreux emplois menacés Il y a environ 70% de travail en moins. Les licenciements s'annoncent inévitables. "Le dispositif du chômage partiel nous a aidés à maintenir l'emploi jusqu'à certaines prises de décision pour avoir une visibilité, mais ce système ne nous permettra pas de garder les emplois à long terme", précise Didier Cauquil, PDG de la société Cauquil. La filière aéronautique toulousaine doit faire face à une crise économique de grande ampleur.