Aérien : des dirigeables consacrés aux vols intérieurs

La loi interdit les vols intérieurs quand un TGV peut faire même trajet en moins de 2h30. Mais le transport aérien n’a peut-être pas dit son dernier mot. Il pourrait même être relancé grâce à un revenant : le dirigeable.

Un retour vers le futur ! Vous vous souvenez peut-être de ces images terribles : l’atterrissage en flammes du Zepplin Hindenburg en 1937. Elles ont tellement marqué les esprits, qu’après cet accident plus personne n’avait confiance dans ces engins. Ce qui a fini par signer leur arrêt de mort.

Aujourd’hui, on redécouvre l’intérêt écologique des dirigeables. Ils sont actuellement ressuscités dans de nombreux projets de transport de marchandises en silence et sans aucune émission de CO2. Mais aussi, c’est nouveau, pour des vols intérieurs. La compagnie espagnole Iberia régional vient d’ouvrir le bal avec une commande de 10 dirigeables de type Airlander à l’anglais HAV. L’objectif étant de proposer un nouveau moyen de transport interrégional où l’on retrouve l’art du voyage, sans se presser, en profitant du paysage dans un silence absolu.

Ils peuvent transporter combien de personnes ?

Une centaine avec une autonomie de 700 km, des chiffres similaires à ceux des avions régionaux. Mais comme il s’agit d’un dirigeable, sa carlingue est énorme : la taille d’un terrain de foot. Pourtant, il ne consomme presque rien. Comme il est plus léger que l’air, il s’élève tout seul sans brûler de kérosène ou de fioul. Et il profite des courants et de son moteur électrique pour se...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles