Aérien, automobile... Les secteurs qui sont frappés de plein fouet par le confinement

Il anticipe une récession en 2020 et a assuré que "le redémarrage sera plus long" dans un certain nombre de secteurs, citant notamment l'automobile. Si des entreprises sont moins touchées par la crise, comme celles de la grande distribution ou celles proposant des services sur abonnement, d'autres sont à l'arrêt et pourraient éprouver de grandes difficultés une fois les mesures de confinement levées. Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, est allé lundi jusqu'à se prononcer en faveur de la nationalisation d'entreprises françaises trop durement pénalisées. Un discours pourtant pas dans les habitudes du syndicat patronal.

Il a notamment évoqué sur France Info le cas d'Air France, qui "n'a plus de chiffre d'affaires, ou quasiment plus" actuellement. "Les grandes entreprises seront dans tous les cas sauvées, renflouées", assure de son côté Christopher Dembik, chef économiste chez Saxo Bank. "Les risques de faillite vont surtout se concentrer sur les petites entreprises et les PME, qui disposent en moyenne de deux à trois mois de trésorerie", ajoute-t-il.

A lire aussi — Une liste des entreprises ayant besoin d'un soutien fort de l'Etat a été dressée par le gouvernement

Dans un contexte où le monde n'a jamais été aussi endetté, le risque de cessation de paiement, avec de graves répercussions sur les sous-traitants et les fournisseurs, est réel. À fin 2019, les dettes publiques et privées atteignaient au total 253 000 milliards de dollars, soit l'équivalent de 322% du PIB mondial, selon l'Institut de la finance internationale. Or, beaucoup moins d'argent entre aujourd'hui dans les caisses des entreprises et par ricochet des États.

En France, la perte actuelle d'activité et la baisse de la consommation des ménages liées à la crise sanitaire est évaluée à 35%, selon une première estimation de l'Insee. Voici quels secteurs semblent aujourd'hui les plus fragilisés par la pandémie de Covid-19 :

Aérien : les compagnies contraintes de clouer au sol leurs avions

Les compagnies

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le coronavirus pourrait avoir circulé de manière inoffensive chez les humains avant la pandémie
Canal+ ne veut payer ce qu'elle doit à la ligue de football professionnel
Chanel se lance dans la fabrication de masques et renonce au chômage partiel
EasyJet immobilise tous ses avions jusqu'à nouvel ordre
Les grands patrons devraient réduire d'un quart leur rémunération pendant que leurs salariés sont au chômage partiel