Aérien à Poitiers : "Les enfants ne rêvent pas de légumes dans une cour d'école végétalisée"

·1 min de lecture

"Une édile écologiste s'est à nouveau illustrée ce week-end, à Poitiers cette fois-ci, en décidant de supprimer les subventions à l'aérien, lequel ne devrait plus " faire rêver les enfants ". La nouvelle bourgeoisie verte, arrivée au pouvoir à la faveur de l'abstention massive, montre ainsi à nouveau sa volonté de rééducation", écrit notre chroniqueur David Desgouilles.

Le championnat de France des mairies EELV n’a commencé que depuis juin dernier mais il tient décidément toutes ses promesses. Lyon avait placé la barre très haut en décrétant le Tour de France indésirable car " polluant " et " misogyne ", en n’honorant pas la traditionnelle cérémonie des Échevins et en faisant avancer son agenda gastronomique pro-végétarien en profitant du protocole sanitaire lié à la pandémie. Bordeaux semblait viser les accessits en refusant d’installer le sapin de Noël, cet " arbre mort ", devant l’Hôtel de Ville.Mais cette place sur le podium lui avait été ravie par Strasbourg, laquelle avait accordé une subvention de 2,5 millions d’euros à une association islamiste proche de l’AKP d’Erdogan, en vue de la construction d’une mosquée monumentale. Dans ma Franche-Comté, Besançon ne parvenait pas à se débarrasser de la lanterne rouge synonyme de relégation, ne parvenant même pas à mettre en place sa promesse de carte d’identité municipale non-genrée, et ne remettant en cause qu’un morceau de rocade. Maigre bilan, dont on se demande presque s’il faut s’en plaindre ou s’en réjouir." Ce...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Sur Salto, trois grands films des frères Dardenne à revoir d'urgence

Suicides d'internes en médecine : "Leur détresse est liée à leurs conditions de travail"

À Strasbourg, le concordat ne fait plus l'unanimité

Bugs de l'école à la maison : Blanquer deux fois contredit par les faits

Bretagne : une manifestation de soutien à une journaliste victime de malveillances