Comment 96% des espèces ont disparu il y a 252 millions d'années

Bordenave, Vincent
Les trapps de Sibérie sont une des formations géologiques les plus impressionnantes sur Terre. / Robert Hubner/Robert Hubner

Des chercheurs ont reconstitué la succession d'événements de la crise du Permien-Trias qui a provoqué la disparition de presque toutes les espèces vivant sur Terre.

Il y a près de 252 millions d'années, 96% des espèces ont subitement disparu dans ce qui demeure la plus grave crise d'extinction qu'ait connue notre planète. Une crise qui marqua la fin de l'ère du Permien et le début du Trias. Nous savions déjà que les éruptions colossales des trapps de Sibérie (le terme trapps vient du suédois «escalier», les coulées de lave successives formant des sortes de marches) étaient à l'origine de ce phénomène, mais pas l'enchaînement précis des événements qui ont provoqué la mort effective de toutes ces espèces. Une équipe de chercheurs des universités de Washington et de Stanford, aux États-Unis, a développé un nouveau modèle qui permet de comprendre comment ces éruptions ont entraîné une hausse de température extrême sur le globe et une désoxygénation brutale des mers, qui furent toutes dévastatrices pour la vie (Science 6 décembre) .

» LIRE AUSSI - Ces fabuleux fossiles qui réécrivent l'histoire des extinctions de masse

La Terre d'il y a 252 millions d'années n'était pas celle que nous connaissons. Un immense océan entourait un super continent appelé la Pangée. La composition de l'atmosphère était différente et la température moyenne plus élevée, entre 20°C et 21°C contre 15°C aujourd'hui. La terre s'est alors ouverte au niveau de l'actuelle Sibérie,déversant pendant 10.000 ans des millions de kilomètres cubes de lave pour former les trapps actuels. Comme si toute une mer Méditerranée de roches en fusion se déversait sur le continent. Avec elles, des quantités faramineuses de gaz à effet de serre ont été relâchées dans l'atmosphère: près de cent fois l'intégralité des émissions humaines cumulées depuis 1850.

Une réaction en chaîne qui déclenche un enfer climatique

Ces dégagements massifs, accompagnés (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Une espèce géante mi-reptile, mi-mammifère au temps des dinosaures 
Un supervolcan sibérien à l'origine de l'extinction de milliers d'espèces 
Océans: dans le monde secret des profondeurs 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro