Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

·1 min de lecture

Au sein de la rédaction de "20 Minutes", 92% des journalistes sont en grève ce jeudi 29 avril pour protester contre des suppressions de postes et des non-remplacements. Dans un contexte déjà tendu, l’annonce d’un réaménagement des locaux voir d’un déménagement a suscité la colère des salariés.

Plus de 90% des journalistes des 20 Minutes ont annoncé dans un communiqué publié ce jeudi 29 avril qu’ils s’étaient mis en grève pour " protester contre les suppressions et non-remplacements de postes décidés de façon opportuniste et erratique par la direction ces derniers mois ".La quasi-totalité de la rédaction dénonce ainsi " les conséquences désastreuses de ces suppressions de postes sur la qualité de son travail et sur la santé physique et psychique des salariés ".Plus de 90% de la rédaction de 20 Minutes est en grève aujourd'hui. pic.twitter.com/6gHOE5sqxw— Nicolas Raffin (@Nico_Raffin) April 29, 2021 Dans un mail interne consulté par Marianne, une élue expose les demandes des journalistes : " l’arrêt des suppressions de postes qui désorganisent la rédaction, et la révision de l’objectif fixé par les actionnaires d’atteindre l’équilibre à la fin de l’année ".Salve de licenciementsEn mars, Marianne racontait le vote par la rédaction de 20 Minutes d’une motion de défense contre sa direction qui " se révèle dans l’incapacité de sortir d’une vision court-termiste, prenant des décisions de plus en plus erratiques, incohérentes et préjudiciables pour...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

En France, avons-nous la gauche la plus bête du monde ?

Décolonialisme, "programme amateur" : la culture toujours un peu plus embrigadée

Brigades rouges arrêtées en France : le soutien de plus en plus marginal des intellectuels

Grands clubs de football européens : et, à la fin, ce sont les plus riches qui gagnent

Drame des personnes âgées et handicapées : "Nous ne pouvons plus regarder ailleurs"