90 788 morts : ce que l'effroyable bilan de la Covid veut dire

·2 min de lecture

Un an après l’annonce du premier confinement, décidé pour contrer la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus, l’ampleur du bilan humain en France est presque impossible à saisir. Nous avons tenté de la mettre en perspective.

«La lassitude a gagné nos concitoyens et nos soignants. Une certaine indifférence face aux chiffres des décès s’installe.» Ce terrible constat est dressé par le conseil scientifique, dans un avis du 11 mars révélé lundi par «Les Echos», mais que le gouvernement, fidèle à son choix de publier ces documents de manière aléatoire, n'a pas encore publié sur la page dédiée du ministère de la Santé. Comme si l'avalanche de statistiques avait, au fil des mois, perdu son sens. Un an après l'annonce du premier confinement, décidé pour enrayer l'explosion du nombre de cas de Covid-19, ce sont pourtant 90 788 personnes qui ont trouvé la mort en France au total.

Reportage :Dans les Ehpad, la mort à petits pas

Ce bilan vertigineux fait de la France un des pays les plus touchés par la pandémie, que l'on considère le nombre brut de décès ou rapporté à 100 000 habitants. Alors que, dans les premiers temps de la pandémie, des pays comme l'Italie ou l'Iran apparaissaient submergés en comparaison d'une France épargnée, notre pays n'a jamais cessé depuis le pic de la première vague de faire partie des nations les plus meurtries par la Covid-19.

Loading...

Les données de l'Insee révèlent comment la mortalité a explosé en 2020, sous l'effet de la pandémie. L'espérance de vie a même très sensiblement reculé.

Loading...

Les dangers de la Covid-19 pour les plus âgés ont été très tôt identifiés par les scientifiques. Les statistiques reflètent logiquement le tribut qu'ils ont payé.

Loading...

L'effroyable bilan humain de la pandémie en France est difficile à mettre en perspective. Tel qu'il était arrêté au 15 mars, il représentait, avec 90 788 morts, l'équivalent de 26 ans de mortalité routière (sur la base des données 2019, celles de 2020 ayant(...)


Lire la suite sur Paris Match