9, 10, 11 milliards ? Jusqu'où va grimper la population mondiale ?

·2 min de lecture

Dans les années 1960, on pensait que la population mondiale allait croître indéfiniment. Dans son ouvrage « La bombe P » (The Population Bomb en anglais), paru en 1968, le démographe américain Paul R. Ehrlich alertait alors d’une « famine massive » au cours des années 1980 en raison de la surpopulation. Mais, après un pic de 2,05 % par an dans les années 1965-1970, la croissance de la population mondiale a commencé à ralentir pour atteindre 1,1 % aujourd’hui. Cela peut paraître peu, mais d’après les dernières projections de l’ONU, cela nous amène tout de même à 9,7 milliards d’habitants en 2050 et 11 milliards d’ici la fin du siècle. Toutefois, on observe des écarts considérables entre les prévisions. Une étude de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) de l'université de Washington estimait ainsi, en 2020, que le plateau ne dépasserait pas les 8,8 milliards en 2100, soit une marge d’erreur de plus de deux milliards (voir ci-dessous) ! Un autre organisme, l'Institut international d'analyse des systèmes appliqués (IIASA) à Vienne mise, lui, sur un pic peu plus de 9,7 milliards vers 2070.

Évolution de la population mondiale. © Bruno Tertrais, Le défi démographique : mythes et réalités (2018)
Évolution de la population mondiale. © Bruno Tertrais, Le défi démographique : mythes et réalités (2018)

Sur le court terme, il est relativement facile de prévoir l’évolution de la population. Les projections à horizon de 20 ou 30 ans sont généralement considérées comme bonnes parce que la plupart des personnes qui seront en vie dans les décennies à venir sont déjà nées. Les taux de naissance, de mortalité et de migration sont également assez faciles à extrapoler à partir des tendances récentes.

Au-delà d'une dizaine d'années, les prévisions sont très aléatoires

À plus long terme, les choses se corsent nettement. Il faut extrapoler les taux de fécondité, qui dépendent des comportements individuels et sociaux et sont très difficiles à anticiper. « Au-delà d'une dizaine d'années, les prévisions sont très aléatoires et ne se sont pas révélées très justes par le passé alors...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles