Il y a 9 000 ans au Pérou, les femmes aussi chassaient du gros gibier

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Selon une idée communément répandue, dans les société de chasseurs-collecteurs c'étaient les hommes qui chassaient tandis que les femmes cueillaient. Au contraire, des femmes ont participé à la chasse, y compris au gros gibier, affirme une nouvelle étude publié mercredi 4 novembre qui se base sur la découverte des restes vieux de 9 000 ans d'une jeune femme, enterrée au sud du Pérou, dans les Andes, avec de nombreuses armes de chasse.

En analysant 27 autres sépultures qui contenaient les mêmes armes, une équipe menée par Randall Haas de l'Université de Californie-Davis a conclu que 30 à 50% des chasseurs vivant sur le continent américain à cette époque pourraient avoir été des femmes. L'étude publiée dans la revue Science Advances contredit l'idée très répandue selon laquelle, dans les sociétés de chasseurs-collecteurs, les chasseurs étaient principalement des hommes.

"Cela nous montre que cette allégation était inexacte, au moins pour une partie de la préhistoire humaine", a dit Randall Haas à l'AFP.

WMP6, une chasseuse de 17 à 19 ans

Les squelettes de six individus, dont deux chasseurs, ont été mis au jour en 2018 par Randall Haas et des Péruviens de la communauté de Mulla Fasiri à Wilamaya Patjxa, un site archéologique important dans la cordillère des Andes situé dans le district de Puno, dans le sud du Pérou. L'analyse des os (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi