Les 8 raisons qui ont poussé Donald Trump à reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël

Jean-Eric Branaa
Les 8 raisons qui ont poussé Donald Trump à reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

L'incompréhension règne dans le monde alors que rien ne laissait présager voici quelques jours encore qu'une telle annonce allait intervenir avant la fin de cette année. La soudaineté de cette décision a été vécue comme une véritable brutalité et la recherche d'une explication rationnelle a très vite mené sur la piste de l'entourage du Président. Une liste a même été dressée par plusieurs observateurs ou journalistes. Outre sa fille Ivanka, qui s'est convertie au judaïsme, et son gendre, Jared Kushner, omniprésent aux côtés du président, on retrouve des personnalités très influentes: David Friedman, Jason Greenblatt, Steven Mnuchin, Stephen Miller, Gary Cohn, Boris Epshteyn David Shulkin, Reed Cordish... De là à écrire que le président des Etats-Unis est sous influence, c'est un pas que certains ont allègrement franchi, notamment dans les milieux d'extrême droite. Cette critique revient régulièrement, en particulier aux Etats-Unis et Andrew Anglin, qui est le fondateur du webzine néo-nazi Daily Stormer, avait ainsi écrit l'été dernier, après les événements de Charlottesville, que "le président est devenu maintenant l'otage des juifs, qui ont pris le contrôle de son administration."

Des juifs-américains méfiants

Cet avis n'est pas forcément partagé par la communauté juive américaine: ils n'ont été que 24% a voter pour lui en novembre 2016 et n'ont pas été satisfaits par son début de présidence. Par sa rhétorique de campagne et ses propos virulents contre le «politiquement correct», Donald Trump a libéré en quelques mois la parole de toute une frange gravitant autour des mouvances extrémistes américaines. La communauté juive lui reproche d'avoir implicitement encouragé l'émergence d'un climat propice à la recrudescence des actes antisémites qui, de fait, se sont multipliés depuis son élection avec notamment une série d'incidents perpétrés contre des centres juifs à Birmingham, en Alabama, à Tampa, en Floride, à Saint Paul, dans le Minnesota, à Buffalo, ou encore à...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages