#SaccageParis : pour plus de 8 Parisiens sur 10, la capitale est « sale »

·1 min de lecture
Paris est sale, et ce sont les Parisiens qui le disent.

Selon une étude réalisée par l'Ifop, une écrasante majorité d'habitants de Paris est mécontente de la propreté de la ville. Les résultats sont sans appel.

Depuis le début de l'année, le hashtag #SaccageParis rencontre un franc succès sur Twitter, avec déjà plus de 2 millions de publications. Sous ce hashtag, des riverains et des touristes en colère postent des photos illustrant, selon eux, la saleté et l'enlaidissement de la Ville Lumière. Ordures sur la voie publique, mobilier urbain abîmé ? Les témoignages de Parisiens excédés affluent. Selon une étude publiée par l'Ifop ce dimanche et commandée par l'Union parisienne (UP !), le constat des habitants est sans appel.

En effet, 84 % des personnes interrogées (un échantillon représentatif de 1 008 personnes) considèrent leur ville « sale », dont 39 % « très sale ». Selon François Kraus, responsable du pôle Actualités et Politique de l'Ifop, « on observe un certain consensus, un jugement négatif très net sur le manque de propreté de la capitale ». Quatre-vingts pour cent des Parisiens se déclarent mécontents de l'action de la mairie en matière de lutte contre les incivilités, 73 % en ce qui concerne l'entretien et la propreté de la ville (un chiffre en hausse de 16 points depuis 2015) et 65 % pour la lutte contre la prolifération des rats.

À LIRE AUSSI Pourquoi #SaccageParis a-t-il autant de succès ?

Les habitants des quartiers plus populaires sont les plus indignés : 90 % des habitants du nord-est de la ville (18e, 19e, 9e et 10e arrondissements) se plaignent de la saleté, contre 74 % des habitants, plus chics, des 16e, 17e, 7e et 8e arrondissements. De plus, 96 [...] Lire la suite

VIDÉO - Mireille Dumas - Des ordures et des Hommes : "Je voulais rendre visibles ceux qui se considèrent invisibles"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles