8 milliards d’humains: sommes-nous trop nombreux sur Terre?

© Hydromet / iStock

Par Gilles Pison, Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)

La population mondiale compte 8 milliards d’habitants en 2022. Elle n’en comptait qu’un milliard en 1800 et a donc été multipliée par huit depuis (voir la Figure 1 ci-dessous). Elle devrait continuer à croître et pourrait atteindre près de 10 milliards en 2050. Pourquoi la croissance devrait-elle se poursuivre ? La stabilisation est-elle envisageable à terme ? La décroissance tout de suite ne serait-elle pas préférable ?

Figure 1. Cliquer pour zoomer. Gilles Pison (à partir de données des Nations unies), CC BY-NC-ND

Si la population mondiale continue d’augmenter, c’est en raison de l’excédent des naissances sur les décès – les premières sont deux fois plus nombreuses que les seconds. Cet excédent apparaît il y a deux siècles en Europe et en Amérique du Nord lorsque la mortalité commence à baisser dans ces régions, marquant les débuts de ce que les scientifiques appellent la transition démographique. Il s’étend ensuite au reste de la planète, lorsque les avancées de l’hygiène et de la médecine et les progrès socio-économiques atteignent les autres continents.

Une population africaine en pleine croissance

Ces chiffres sont des projections et l’avenir n’est évidemment pas écrit.


Lire la suite sur RFI