« 8 milliards d’êtres humains, c’est beaucoup. Mais le vrai problème, c’est le mode de vie des plus riches »

Selon les chiffres de l’Organisation des Nations unies, l’humanité a franchi la barre des huit milliards d’individus ce mardi 15 novembre 2022, vers 9 heures du matin. Une nouvelle qui pourrait nous réjouir parce qu’elle signe l’augmentation de notre espérance de vie et la baisse de la mortalité infantile. Une amélioration de nos systèmes de santé aussi. Mais dans le monde peut-être plus que jamais incertain dans lequel nous vivons, la nouvelle semble avoir plutôt tendance à inquiéter.

Nous sommes officiellement 8 milliards d’humains sur Terre et la population va continuer à augmenter

« 8 milliards, ce n’est pas une catastrophe », tente pourtant de rassurer le docteur Rachel Snow, du Fonds des Nations unies pour la population. Et Virginie Duvat, professeure de géographie à La Rochelle Université et l’une des autrices du dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) nous le confirme. « Il ne faut pas s’arrêter à un chiffre. »

À quand les dix milliards d’êtres humains ?

Mais, avant d’aller plus loin dans l’analyse, revenons tout de même sur ce chiffre, justement. Indéniablement, l’humanité connait depuis quelques décennies, une augmentation rapide de sa population. Pour rappel, en 1800, nous n’étions qu'un milliard. Et il aura fallu attendre la fin des années 1920 pour que la population mondiale atteigne la barre des deux milliards. Puis, les choses s’emballent. En 1974, nous étions quatre milliards. Nous voilà désormais pas moins de huit milliards d’individus.

« Chaque jour, on compte quelque 80 millions d’êtres humains en plus sur notre Planète, fait remarquer Virginie...

> Lire la suite sur Futura