8 idées reçues sur le cancer du col de l'utérus et les papillomavirus

CAVALLINI JAMES / BSIP / BSIP via AFP

Qu’est-ce que le papillomavirus humain ? Qui peut être infecté par ce virus et comment s’en protéger ? A l’occasion du 46ᵉ congrès de la Société Française de Colposcopie et de Pathologie Cervico-Vaginale qui s’est tenu mi-janvier 2023 à Paris, Sciences et Avenir fait le point sur les idées reçues et les recommandations actuelles pour se protéger de ce virus responsable du cancer du col de l’utérus.

Nous parlons à tort du papillomavirus humain, alors qu'il en existe environ 200 types, classés en fonction de leur pouvoir pathogène (capacité à provoquer une maladie). Les papillomavirus humains, donc, abrégés HPV, sont une famille de virus qui peuvent infecter la peau et les muqueuses. Ces virus sont très contagieux et se transmettent par contact cutané, c'est-à-dire de peau à peau, y compris lors de rapports sexuels. Il existe plusieurs types d’HPV : ceux à bas risques cancérogènes -responsables du développement de verrues génitales ou plantaires- et ceux à hauts risques cancérogènes, dont les plus communs et dangereux sont HPV-16 et HPV-18 (pouvant provoquer des lésions pré-cancéreuses et le développement de plusieurs types de cancer dont ceux du col de l’utérus). Il existe de nombreuses idées reçues sur les papillomavirus humains et le cancer du col de l'utérus. A l’occasion du 46ᵉ congrès de la Société Française de Colposcopie et de Pathologie Cervico-Vaginale (SFCPCV) qui s’est tenu mi-janvier 2023 à Paris, Sciences et Avenir démêle le vrai du faux.

Idée reçue n°1 : les papillomavirus infectent uniquement les femmes hétérosexuelles

FAUX. Toutes les personnes ayant eu au moins une relation sexuelle peuvent contracter le papillomavirus humain : 80% de celles sexuellement actives vont être confrontées à une infection par les HPV, dont la moitié entre 15 ans et 24 ans. Dans la majorité des cas, le virus va être reconnu et éliminé par le système immunitaire. Seules 5% à 10% des personnes vont garder une infection persistante.

Idée reçue n°2 : seul l’homme peut transmettre le virus à la femme

FAUX. Les HPV font partie des Infections Sexuellement Transmissibles (IST). Ce sont des virus très contagieux, et une infection peut se faire par simple contact de la peau lors de relations sexuelles. De ce fait, toutes les personnes porteuses de HPV peuvent transmettre le virus à son ou ses partenaires lors de relations sexuelles (relation homme-homme, femme-femme, homme-femm[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le cancer du sein chez la femme, c’est 12 000 décès par an en France"

A lire aussi