8 astuces pour enfin respecter ses bonnes résolutions du Nouvel An

Si les bonnes résolutions pour la nouvelle année sont toujours difficiles à tenir, il existe pourtant quelques astuces pour y parvenir.

À l’approche de la nouvelle année, nous avons tous notre lot de bonnes résolutions, et comme très souvent, elles ne durent pas bien longtemps. Pourtant, il existe des méthodes pour bien s’y tenir, comme nous l’expliquent des spécialistes.

Tous les ans c’est la même histoire. À l’approche de la nouvelle année, tout le monde se fixe des bonnes résolutions afin d’effectuer des changements positifs dans sa vie. Très souvent, elles concernent la santé c’est-à-dire perdre du poids, manger plus sainement ou faire du sport.

Si la motivation des premiers jours fait que l’on arrive plus ou moins à s’y tenir, il est difficile de les faire durer. Deux spécialistes vous donnent des précieux conseils pour que 2020 soit enfin l’année où vous respectez vos bonnes résolutions.

Un marathon plutôt qu’un sprint

L’une des premières choses à enregistrer est qu’il ne faut pas être trop ambitieux et bien prendre son temps. Patricia Spaans, coach santé et naturopathe au Canada, met l’accent sur ce détail : “Il faut partir sur un marathon plutôt qu’un sprint. On a tendance à tout vouloir changer en l’espace de deux semaines, ce qui est bien trop ambitieux. Résultat, il est difficile d’assumer et le moindre moment où on lâche on abandonne complètement et on redevient même pire qu’avant d’avoir commencé”. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un travail de longue haleine qu’il vaut mieux effectuer petit à petit et à son rythme plutôt que tout d’un coup.

Pas plus de 3 résolutions

Il est également important de ne pas se donner trop d’objectifs et de ne pas placer la barre trop haut, comme l’explique la coach santé canadienne : “Il ne faut pas se faire une liste avec 22 choses à faire. Il faut donner la priorité à deux ou trois actions maximum pour bien pouvoir se concentrer dessus.” Autrement dit, n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre et soyez lucide sur vos chances de parvenir aux objectifs que vous vous fixez.

Célébrer chaque petite victoire

La naturopathe tient également à mettre l’accent sur l’autocongratulation. Il ne faut pas attendre le but final pour être content de soi : “Il faut célébrer chaque petite victoire. Par exemple sur un nombre de kilos à perdre. Si vous en avez 20 à perdre, il ne faut pas attendre de les avoir perdus pour être fier de soi mais être conscient que perdre 5 kilos est déjà une petite victoire. Ça motive et incite à continuer”.

Accepter les écarts

Il faut être conscient que se fixer des résolutions peut être très difficile. C’est pourquoi si on fait quelques écarts, il ne faut surtout pas qu’ils soient une raison pour se décourager et abandonner : “Quand on opère un gros changement comme faire du sport trois fois par semaine quand on a pas l’habitude d’en faire, il y aura forcément des moments où on arrivera pas à s’y tenir. On zappe la séance ou on mange un sachet de bonbons dans la journée. Dans ces cas là, il faut accepter et se demander pourquoi on a craqué, parce qu’il y a toujours une raison. Une journée difficile, la fatigue ou encore l’envie de célébrer quelque chose”, nous détaille la spécialiste. En analysant le pourquoi du comment, il sera donc plus facile de rectifier le tir et de repartir du bon pied. Ce n’est donc surtout pas une excuse pour abandonner après tant d’efforts.

Noter ou illustrer ses objectifs

Le dernier conseil de Patricia Spaans est pour les gens sensibles au visuel : “Il est important pour certains d’avoir ces objectifs présents dans leur environnement. Les objectifs peuvent être écrits sur un bout de papier affiché sur son frigo ou par une photo qui représente ce que l’on veut. Si vous voulez prendre du gâteau au chocolat dans votre frigo, voir écrit sur celui-ci l’objectif poids peut en dissuader. Pareil si vous vous fixez pour objectif d’être un meilleur parent, une photo de vous avec vos enfants en fond d’écran peut vous rappeler constamment votre objectif”. Ces moyens mnémotechniques vous rappelleront ce que vous devez et ne devez pas faire.

Se trouver un acolyte

Si vous trouvez quelqu’un aussi motivé que vous, formez une équipe et motivez-vous mutuellement pour parvenir à vos fins. C’est le conseil d’Audrey Carsalade, ancienne coach santé et naturopathe basée à Juans-les-Pins, près d’Antibes : “Trouvez quelqu’un qui soit dans une bonne dynamique, et surtout pas quelqu’un qui va vous plomber le moral. Avoir un partenaire à qui on rend des comptes régulièrement aide réellement. Mais il faut que ça soit une personne avec qui vous êtes suffisamment proche pour qu’elle ose vous dire les choses et une personne qu’on a envie d’écouter. Débriefer ensemble régulièrement et se coacher mutuellement est une bonne source de motivation”.

Le sommeil, facteur très important

Pour réussir à tenir ses bonnes résolutions, en tout cas quand il s’agit de résolutions concernant la santé, le sommeil est primordial, comme l’explique l’auteure du livre “Foie, votre meilleur allié santé” : “Si on ne dort pas bien, il ne faut pas essayer de penser à changer son alimentation. Le sommeil est indispensable pour bien se tenir à ses résolutions. Et pour un favoriser le sommeil, manger plus léger le soir est important”. En effet, si vous dormez trop peu la nuit, difficile de se tenir à ses activités physiques et le moindre écart alimentaire fera tout de suite beaucoup plus mal.

Des cahiers pour s’aider

Audrey Carsalade conseille également de s’acheter des livres qui peuvent être d’une aide très précieuse. Des cahiers agendas qui donnent par exemple des listes de course avec des préparations pour toute la semaine qui peuvent en aider certains : “C’est bien si on veut tenir ses bonnes résolutions au niveau alimentaire, parce que c’est plein de plats simples à faire. Il y a des gens avec qui ça va beaucoup marcher parce qu’ils ont besoin d’un programme très structuré, ça va leur donner un rythme. Je pense notamment à un livre qui s’appelle ‘Mon cahier 2020, My life is beautiful’, qui est une sorte de guide de motivation qui coûte peu cher, environ 7 euros, et peu vraiment aider certaines personnes”.