75 jeunes prêts à embarquer pour une aventure océanographique inédite

LUCIE PICHOT / IFREMER

Dans le cadre de la toute première édition de "l'école bleu", 75 jeunes vont embarquer lundi 27 juin 2022 à bord du Marion Dufresne II. Le but : regrouper des jeunes de différentes origines pour une aventure transdisciplinaire. Les monts sous-marins au large de Mayotte devraient faire l'objet d'une attention toute particulière.

Sciences, art et maritime. Qui a dit que les disciplines devaient être cloisonnées ? A bord du mythique navire océanographique français, le Marion Dufresne II, 75 jeunes d’horizons divers vont pouvoir apprendre les uns des autres à l’occasion d’une expédition scientifique sur l'océan indien.

De nombreux domaines de recherches partagés avec des jeunes d’origines très diverses

Le 27 juin 2022, la première édition de l'école flottante "École Bleu Outremer : 2022 Cap océan Indien", partira du port de La Réunion pour mettre le cap sur Mayotte, en passant par les îles Eparses. L’aventure, organisée par l'Ifremer, le ministère des Outre-mer et l'Agence française de développement, devrait durer 10 jours.

Comme annoncé le jeudi 23 juin lors d'une conférence de presse, cette expédition est totalement inédite. A bord, les disciplines étudiées seront comme toujours variées : océanographie, physique et chimie, biologie, géologie, physique de l’atmosphère… Mais cette fois, ces nombreux domaines de recherches seront partagés avec des jeunes d’origines très diverses. Des étudiants en sciences cotoîeront des étudiants en art mais également des jeunes des métiers maritimes.

Merlène Saunier effectue par exemple une thèse sur les oiseaux marin de l’ouest de l’océan Indien à l’université de la Réunion. Elle fait partie des étudiants sélectionnés. La variété des disciplines étudiées par ses futurs équipiers l’a poussée à candidater : "Ce qui m’a attiré c’est vraiment le côté humain : plusieurs dizaines de personnes de tous horizons avec des parcours scolaires différents. Nous allons vivre ensemble pendant 10 jours, apprendre les uns des autres et sur nous-mêmes. C’est une occasion unique de développer des compétences en dehors de mon domaine d’expertise."

Les jeunes chanceux viennent de métropole et de l’océan Indien : La Réunion, Mayotte, Madagascar, Kenya, Tanzanie ou encore Seychelles. Le navire ne connaitra donc pas de frontière durant ces quelques jours d’expédition.

Un mont sous-m[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles