737MAX : le régulateur aérien des Etats-Unis épinglé pour ses liens étroits avec Boeing

Camouflet en vue pour le régulateur aérien américain (FAA), accusé de manque de transparence et d'avoir insuffisamment partagé des informations, dans le dossier du Boeing 737 MAX. Des autorités mondiales de l'aviation civile le fustigent pour avoir homologué l'avion, a déclaré lundi à l'AFP une source proche du dossier. Elles sont regroupées au sein d'un panel, baptisé JATR, mis en place en avril par l'agence fédérale de l'aviation (FAA) face aux critiques sur ses liens étroits avec Boeing. La FAA avait été la dernière autorité à interdire de vol le 737 MAX après l'accident d'un appareil de ce type d'Ethiopian Airlines le 10 mars au sud-est d'Addis Abeba qui a fait 157 morts. Cette tragédie s'est produite quelques mois après l'accident d'un 737 MAX de Lion Air qui a fait 189 morts.

La mission confiée à ce groupe de travail était d'examiner les procédures d'homologation du 737 MAX et de faire des propositions pour les améliorer. D'après la source proche du dossier, le rapport, qui doit être remis dans les prochaines semaines par ce comité, est critique pour la FAA. Il devrait notamment fustiger le manque de transparence dans la façon dont le régulateur a transféré à Boeing l'évaluation de certains systèmes et logiciels du MAX, a indiqué cette source sous couvert d'anonymat.

>> A lire aussi - Boeing a essuyé une perte record à cause du 737MAX

Le panel devrait conclure que des changements importants apportés à la conception du Boeing 737 MAX n'ont pas été correctement examinés par la FAA, selon la source. "Nous attendons avec impatience la publication du rapport", a réagi un porte-parole. "Notre équipe est déterminée à continuer à améliorer la sécurité en partenariat avec l'industrie aérospatiale mondiale", a-t-il ajouté soulignant que Boeing continuait "à travailler avec les régulateurs mondiaux pour remettre le 737 MAX en service en toute sécurité".

>> A lire aussi - Boeing 737Max : un mauvais management à l'origine des accidents ?

Ce sont les salariés de Boeing qui avaient

(...) Cliquez ici pour voir la suite

737Max cloué au sol : un client réclame une énorme amende à Boeing
Boeing 777X : des problèmes techniques repérés sur le futur long courrier
Pour éviter une récession, les Etats-Unis envisageraient des baisses d’impôts et de droits de douane
737 MAX : des billets déjà en vente pour voyager sur le bimoteur de Boeing
Etats-Unis : 60% des Américains s’attendent à une récession d’ici un an