70 d'un coup ! Impressionnante découverte de planètes errantes dans la Voie lactée

·2 min de lecture

Et il pourrait même y en avoir davantage, dans cette analyse de pas moins de 80.000 images astronomiques. Les planètes errantes sont en effet des astres très difficilement identifiables, qui recèlent encore de nombreux mystères.

La famille des a presque doublé à la fin de l'année 2021 avec la découverte d'au moins 70 nouveaux membres grâce à une seule, vaste, étude ! Découverts à la fin des années 19990, ces objets de masse planétaire ne sont pas liés gravitationnellement à une étoile. Ils semblent orbiter autour du centre de la galaxie plutôt qu’autour d’un Soleil. Leurs caractéristiques et leurs origines restent encore bien mystérieuses. De même que leur nombre : cette nouvelle recherche suggère qu'il pourrait y en avoir des milliards dans la galaxie.

Une aiguille dans une botte de foin

Des milliards, mais ces planètes errantes (ou flottantes) sont bien difficiles à repérer : impossible de recourir aux méthodes traditionnelles utilisées par les astrophysiciens pour dénicher les exoplanètes et qui nécessitent d'analyser finement les interactions entre une étoile et un candidat planétaire. Pour ces astres solitaires il faut employer d'autres techniques d'observation.

Quelques-unes ont pu être identifiées, de manière indirecte, grâce à des micro-lentilles gravitationnelles, des sortes de loupes cosmiques qui les rendent, pour un court laps de temps, visibles. Autre possibilité, se concentrer sur les jeunes planètes qui dans les premiers millions d'années de leur vie brillent du fait de la chaleur emmagasinée durant leur processus de formation. C'est le choix de Núria Miret-Roig, astronome au Laboratoire d'astrophysique de Bordeaux et à l'Université de Vienne, qui a scruté une région massive de formation d'étoiles, dans le voisinage du Soleil, située dans les constellations du Scorpion supérieur et du Serpentaire.

Vue d'artiste de jeunes planètes errantes dans les constellations du Scorpion supérieur et du Serpentaire. Crédit : Cosmic-Dance Team.

Avec une équipe internationale, l'astronome a collecté les données de plusieurs télescopes, certains au sol, d'autres spatiaux, l'ensemble couvrant une période de 20 années ! "C'était un défi majeur similaire à l'histoire de l'aiguille dans une bo[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles