70 ans de règne d'Elizabeth II : 7 anecdotes que vous ignorez sûrement sur la reine

·6 min de lecture
Ce dimanche 6 février 2022, la reine d'Angleterre Elizabeth II célèbre ses 70 ans de règne, le plus long de la monarchie britannique. (REUTERS)

Il y a 70 ans jour pour jour, le 6 février 1952, Elizabeth II devenait la Reine d'Angleterre suite au décès de son père George VI. Yahoo vous propose de découvrir 7 anecdotes sur le monarque encore en vie ayant régné le plus longtemps au monde.

Âgée de 95 ans, Elizabeth II fête ce dimanche ses 70 ans de règne à la tête du Royaume-Uni. Malgré ses récents problèmes de santé qui l'ont contrainte d'annuler sa présence à plusieurs événements officiels, la monarque la plus célèbre de la planète est toujours sur le trône britannique alors qu'à ce jour, aucun monarque vivant n'a régné aussi longtemps qu'elle. Si certaines voix ont commencé à s'élever pour que la Reine cède son trône à son fils Charles suite à ces absences, pas question pour la reine d'abdiquer pour un "mal de dos", selon le palais de Buckingham. Si elle ne souhaite pas célébrer ses 70 ans à la tête du Royaume ce dimanche car le 6 février 1952 est avant tout la date de décès de son père, les Britanniques ne vont pas manquer de célébrer cet évènement. À l'occasion de celui-ci, Yahoo Actualités vous propose de découvrir 7 anecdotes que vous ignorez probablement sur la Reine d'Angleterre.

  • Elle n'était pas destinée à être reine

À sa naissance, Lilibeth, comme elle est surnommée, n'est que 3e dans l'ordre de succession au trône, derrière son oncle Édouard et son père le prince Albert. Après un an de règne, Édouard souhaite se marier avec Wallis Simpson, une mondaine américaine deux fois divorcée. Un mariage incompatible avec la fonction de roi, pour des raisons politiques et religieuses. Déterminé à se marier, Édouard abdique et laisse la place à son frère le Prince Albert, qui monte sur le trône sous le nom de George VI. C'est alors que Lilibeth devient à l'âge de 10 ans l'héritière présomptive de la Couronne britannique. Après 15 ans de règne, suite à des problèmes de santé, George VI meurt le 6 février 1952 et sa fille Elizabeth lui succède sous le nom d'Elizabeth II, à l'âge de 25 ans.

  • Une pionnière de la technologie

Tout au long de son règne, la Reine aura vu de nombreuses évolutions technologiques. Le 26 mars 1976 Elizabeth II est en visite au Royal Signals and Radar Establishment, un centre de recherche sur les télécommunications à Malvern situé en Angleterre, et a utilisé Arpanet, le réseau informatique qui s'est finalement transformé en Internet. Lors de cette journée, elle a envoyé un e-mail faisant d'elle la première monarque à utiliser ce moyen de communication.

Ne voulant pas être dépassée par la technologie, elle a tweeté pour la première fois en 2014 à l'âge de 88 ans et a posté sur Instagram pour la première fois à l'âge de 92 ans.

  • Annoncée morte par la BBC en 2015

En 2015, une journaliste de la BBC a provoqué la stupeur sur les réseaux sociaux en annonçant, à tort, la mort de la reine Elizabeth II. Une grossière erreur que d'autres médias internationaux, que CNN ou le quotidien allemand Bild, avaient entre-temps reprise. La présentatrice a ensuite expliqué avoir été victime d'une "stupide plaisanterie" après avoir oublié son téléphone chez elle, mais la BBC a contredit cette version en imputant la boulette à une erreur commise durant un exercice de préparation du dispositif de couverture de la mort de la reine.

  • Un fou est entré en pleine nuit dans sa chambre

Le 9 juillet 1982, Michael Fagan, peintre-décorateur au chômage, passe entre les mailles de la sécurité du palais de Buckingham et parvient à s'introduire dans la chambre d’Elizabeth II. Ivre après avoir bu plusieurs verres de whisky, l'homme se retrouve face à face avec la reine dans son lit sur les coups de 7h du matin. Après une discussion de plusieurs minutes, Sa Majesté est allée chercher la sécurité qui l'a par la suite arrêté. Visiblement sans mauvaise intention, Michael Fagan voulait simplement "qu'elle sache ce que cela signifie d'être un homme ordinaire qui a du mal à boucler ses fins de mois", expliquait-il en 1993 à BBC Radio 4. Les détails précis de cette intrusion n'ont cessé d'être modifiés par l'intrus lui-même au fil des années. Pas inculpé, car l'intrusion ne relevait pas d'une infraction criminelle, Michael Fagan été envoyé dans un hôpital psychiatrique pendant 3 mois.

  • Un veilleur de Buckingham a failli lui tirer dessus

Adepte des balades nocturnes quand elle a du mal à dormir, la reine a frôlé la mort durant l'une de ces virées. Alors qu'il patrouillait à l'intérieur de Buckingham Palace, un garde aperçoit une silhouette dans l'obscurité et pense avoir affaire à un intrus, comme il l'explique au Times. Il demande alors à l'individu de décliner son identité et s'aperçoit qu'il s'agit de Sa Majesté. "Bon sang, Votre Majesté, j'ai failli vous tirer dessus", a-t-il lâché, sans se rendre compte du ton sur lequel il s'est adressé à la reine. "La prochaine fois, je vous appellerai avant pour que vous n'ayez pas à me tirer dessus", lui a-t-elle sobrement répondu.

  • Elle conduit sans permis

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la reine d'Angleterre conduit sans permis de conduire. Évidemment, elle n'est pas hors la loi, c'est tout simplement que les permis de conduire britanniques sont délivrés au nom de Sa Majesté la reine, elle n'en a donc pas besoin elle-même. Quant au passeport, elle n'en a pas besoin non plus pour la même raison, bien que cela dépasse la législation britannique.

  • Personne n'a le droit de la toucher

Selon le protocole royal, il est très mal vu pour les invités de toucher la monarque, y compris de lui serrer la main, sauf si celle-ci vous la tend. Au cours de ces 70 ans de règne, beaucoup ont commis cette erreur comme François Hollande, Jacques Chirac, Donald Trump ou encore Michelle Obama, mais cela n'a fort heureusement jamais créé d'incident diplomatique.

VIDÉO - Royaume-Uni: une nouvelle pièce de monnaie pour les 70 ans de règne d'Elizabeth II

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles