70 ans après sa mort, la tombe du maréchal Pétain attire toujours

·1 min de lecture

C'est un héritage bien lourd à porter pour les habitants de l'Ile d'Yeu. Il y a 70 ans, Philippe Pétain mourait en prison sur la citadelle de la commune. C'est aussi ici que le dirigeant du régime de Vichy a été enterré en juillet 1951 dans le petit cimetière de Port-Joinville. Et même si les années ont passé, sa tombe attire toujours les visiteurs et les curieux, et fait planer le souvenir du maréchal sur la petite île de l'Ouest.

"C'est surtout de la curiosité"

C'est un coin à part dans le petit cimetière marin de Port-Joinville. Une tombe blanche, dos aux autres, presque cachée par des cyprès. Cet employé municipal y passe devant tous les jours et y croise régulièrement des visiteurs intrigués. "On vient souvent nous demander où est sa tombe. Certains prennent des photos...C'est surtout de la curiosité", affirme-t-il.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Au même titre que le grand Phare ou le vieux château médiéval, la tombe de Philippe Pétain est un point d'étape pour les touristes. C'est ce qu'explique l'historien Jean-Yves Le Naour. "Aller voir la tombe de Pétain c'est l'attraction. Ca fait partie du tour obligatoire sur l'île. Mais on ne peut pas dire que le Maréchal angoisse véritablement nos pensées à l'heure d'aujourd'hui", juge le spécialiste.

"Il n'a rien à faire ici"

Pas une angoisse non, mais un poids sur les épaules des plus de 4700 habitants qui en ont assez de voir le nom de leur petit paradis associé à celui de Pétain. Comme Hugue...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles