70 ans après le début de la Guerre de Corée : deux récits d'un même conflit dans les musées de Pyongyang et de Séoul

franceinfo Culture avec agences

Un même conflit, mais deux récits... Soixante-dix ans après le début de la Guerre de Corée, les musées de Pyongyang et Séoul proposent des lectures radicalement différentes des hostilités qui gravèrent dans le marbre la division de la péninsule. A Pyongyang, une gigantesque statue d'un soldat nord-coréen brandissant un drapeau trône à l'extérieur du Musée de la guerre victorieuse.

A proximité, une énorme pierre commémorative présente un message du fondateur du régime Kim Il Sung (le grand-père du leader actuel Kim Jong) Un qui assure que "les réalisations historiques (des forces nord-coréennes) rayonneront pendant 10 000 générations".


A Séoul, les murs du Mémorial de guerre de Corée sont couverts de plaques métalliques présentant les noms des 190 000 militaires sud-coréens et soldats de la coalition de l'ONU emmenée par Washington "morts en défendant la République de Corée". Point commun entre les deux musées, les statues monumentales qui figurent militaires et civils engagés dans la lutte.


La Guerre de Corée débuta le 25 juin 1950 quand l'armée du Nord franchit le 38ème parallèle, le long duquel Moscou et Washington avaient divisé la péninsule au terme de la Seconde Guerre mondiale, qui signait aussi la fin de la colonisation japonaise.

"Repli stratégique"

Le Nord soutient aujourd'hui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi