Les 7 aliments surgelés que vous devriez arrêter de manger maintenant

Young women customer searching in in frozen food case (Javier Zayas Photography via Getty Images)

Certains aliments surgelés n’apporteraient aucun bienfait à notre organisme. Ils seraient assez pauvres en nutriments et, à contrario, riches en sodium, en graisses saturées et en sucres ajoutés.

À l’heure où le coût de la vie augmente, certains ont des astuces pour faire des économies, et l’une d’elles consiste à passer par la case "surgelés" des supermarchés. Mais si certains de ces produits peuvent être excellents pour la santé, d’autres en revanche n’apporteraient aucun bienfait à notre organisme. Ils seraient assez pauvres en nutriments et, à contrario, riches en sodium, en graisses saturées et en sucres ajoutés.

La nutritionniste Signe Svanfeldt, citée par le Sun, recommande donc fortement de passer son chemin à la vue des pizzas, des pâtisseries, des aliments frits, des saucisses, des plats cuisinés, des frites et des tartes. "Nous devrions viser à les manger en plus petites quantités, car il a été démontré qu'une forte consommation de ces aliments augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2 et d'obésité", a-t-elle expliqué tout en rappelant l’importance de vérifier l’étiquette nutritionnelle avant achat.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, cet aliment représente à lui seul les 3 drames de l’alimentation"

L’importance, avoir une alimentation équilibrée et variée

"Cela dit, aucun aliment ou nutriment n'est si malsain qu'il soit nécessaire de les exclure totalement de votre alimentation, il s'agit d'avoir une alimentation équilibrée et variée en fonction de vos besoins énergétiques", a-t-elle ajouté. Pour rappel, la valeur nutritive des aliments ne change pas si vous les congelez, mais les aliments produits pour être congelés contiennent parfois des ingrédients ajoutés pour les conserver.

Le marché mondial des surgelés représentait près de 220 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2018, d’après Markets and Markets. En volume, ce sont les légumes (6,473 millions de tonnes), les plats cuisinés (4,973 millions de tonnes) et les produits carnés (3,378 millions de tonnes) qui concentraient l’essentiel des ventes du secteur à l’échelle mondiale.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Picard