65% des piétons traversent la rue les yeux sur leur téléphone

91% des 18-24 ans et des 25-34 ans affirment continuer leur discussion téléphonique leur téléphone dans la main en traversant.

SOCIÉTÉ - Il n’y a pas qu’au volant d’une voiture que les smartphones peuvent poser problème. D’après une étude de l’institut de sondages YouGov pour le constructeur automobile Ford, que Le Parisien révèle ce mardi 23 avril, les petits objets sont aussi un facteur d’accident “de plus en plus préoccupant” du côté des piétons.

L’enquête, qui a sondé un échantillon de 1003 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, indique que 65% des individus interrogés reconnaissent avoir les yeux rivés sur leur téléphone en marchant sur le trottoir ou en traversant un passage piéton. “Ils n’étaient qu’à peine plus de 50% en 2015”, note le quotidien.

Chez les plus jeunes, les chiffres grimpent. 91% des 18-24 ans et des 25-34 ans affirment continuer leur discussion téléphonique, le portable dans la main ou le kit mains libres dans les oreilles au moment de traverser. 

Les “smombies” inquiètent

Le phénomène, qui touche principalement les personnes en situation d’emploi (73%), inquiète les autorités. “L’accidentologie de ces smombies [contraction des termes ‘zombies’ et ‘smartphone’, NLDR] s’intègre à celle des nouveaux modes de déplacements en ville avec les trottinettes électriques [...] et leur cohabitation avec les piétons”, constate le médecin Gérald Kierezk auprès du Parisien.

Il ajoute: “Un service hospitalier d’urgences doit désormais traiter au moins trois à quatre blessés par tranche de 24 heures liés à cette accidentologie, dont certains de ces ‘zombies’ du téléphone.”

Même si les chiffres de l’Observatoire national interministériel de sécurité routière ne permettent pas de rendre compte de la proportion exacte du nombre de piétons blessés liés à l’utilisation de leur téléphone dans la rue, certaines villes tentent de répondre au problème à leur échelle.

Alors qu’à Sassari, en Italie, les gendarmes peuvent infliger une amende de 22 euros à quiconque traverse en regardant son téléphone, en France, la commune de Tours mise plutôt sur la...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Cette vidéo peut également vous intéresser :