65 nouveaux jeunes policiers à Marseille : comment appréhendent-ils leur mission ?

65 nouveaux gardiens de la paix ont été accueillis par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin , lundi à Marseille . Parmi ces nouvelles recrues, de jeunes policiers qui sortent tout juste d'école. Une première mission qu'ils ont choisie, malgré la réputation parfois difficile de la cité phocéenne.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Au son de La Marseillaise, devant le ministre de l'Intérieur, les nouveaux policiers s'apprêtent à prendre leurs fonctions. Eliès a choisi Marseille, pour lui, la ville est le meilleur endroit pour commencer sa carrière. "En plus d'être une sortie d'école, c'est une école, Marseille. Il y a de la diversité dans les missions qu'on ne verra pas ailleurs", soutient-il.

Le trafic de stupéfiants au cœur des missions des policiers marseillais

Des missions variées comme les patrouilles en voiture, la lutte contre la délinquance et surtout le combat contre le trafic de stupéfiants . Malgré son choix volontaire, Eliès garde une appréhension. "Bien sûr, j'appréhende parce que je suis un humain avant tout. Je pense qu'il suffit d'écouter la hiérarchie et les collègues déjà en place et tout se passera bien."

36 meurtres liés au trafic de drogue l'an dernier

L'an dernier, 36 meurtres étaient directement liés au trafic, selon le parquet de Marseille. Gérald Darmanin s'est d'ailleurs félicité lundi des moyens policiers mis en place par l'État dans la ville. "Le président de la République avait pris un engagement, 300 policiers nouveau...


Lire la suite sur Europe1