63 morts à cause de la rougeole aux îles Samoa: le gouvernement en lutte contre les anti-vaccins

1 / 2

63 morts à cause de la rougeole aux îles Samoa: le gouvernement en lutte contre les anti-vaccins

Les îles Samoa étaient claquemurées pour la deuxième journée d'affilée vendredi pour mener à bien une campagne sans précédent de vaccination durant deux jours. Le but: juguler une épidémie de rougeole qui a déjà tué 63 personnes, dont des dizaines d'enfants.

Les autorités de cet archipel du Pacifique sud de 200.000 habitants ont averti qu'elles ne tolèreraient aucune désinformation de la part de mouvements anti-vaccins. Elles ont annoncé l'arrestation d'un militant connu et particulièrement virulent qui s'était opposé à la campagne massive de vaccination. Le représentant régional de l'Unicef dans le Pacifique, Sheldon Yett, a également appelé les réseaux sociaux à la responsabilité pour sévir contre la prolifération de messages anti-vaccin.

55 morts et 4357 contaminations: les enfants particulièrement touchés

Les îles Samoa ont ordonné la fermeture jeudi et vendredi de tous les commerces et services gouvernementaux non essentiels, coupé la liaison inter-îles par ferry et demandé aux véhicules privés de ne pas circuler.

Des équipes de vaccination se sont déployées pour faire du porte-à-porte. Les personnes non-vaccinées contre la rougeole doivent afficher un drapeau ou une étoffe rouge devant leur domicile pour aider les équipes à les repérer.

Le nombre des décès dus à la rougeole depuis mi-octobre atteignait vendredi 63, dont 55 d'enfants de quatre ans ou moins. Les enfants sont aussi majoritaires parmi les 4357 cas...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi