"60 millions de consommateurs" met en garde contre les désodorisants et diffuseurs aux huiles essentielles

Sandra Lorenzo

SANTE - Dans l'argumentaire marketing, les désodorisants aux huiles essentielles, plus encore que les désodorisants classiques, sont présentés comme des produits sains. Leur action permet d'assainir, de purifier ou de rafraîchir l'air ambiant. D'autant plus que leur composition est censée laisser la part belle aux composants naturels.

60 millions de consommateurs, en kiosques ce jeudi 24 mai,s'est intéressé à ces produits dont le succès ne se dément pas auprès du grand public. Par ses analyses, le mensuel montre une nouvelle fois que les produits dits sains ne le sont pas autant qu'ils le prétendent.

Contrairement à l'encens ou aux bougies parfumées, ces produits ne produisent pas de combustion, ce qui est a priori un bon point. Cela ne les empêche pas de produire eux aussi des composés organiques volatiles (COV) en des quantités parfois très importantes. Ces derniers peuvent être irritants ou toxiques pour les voies respiratoires. Par ailleurs, les huiles essentielles ont quant à elles des éléments allergisants dans leur composition.

Ainsi, 60 millions de consommateurs montre que six des douze sprays n'ont pas la moyenne dans leur classement. Le deuxième désodorisant le plus cher du panel récolte même la plus mauvaise note. Il s'agit du "PURESSENTIEL Assainissant spray aérien 41 huiles essentielles" qui pêche dans la mesure de la toxicité, des risques à l'inhalation et des risques au contact (les gouttelettes qui restent possiblement sur la main pendant l'utilisation).

La marque vendue en grande surface, Air Wick, ne s'en sort pas trop mal par rapport à ses concurrents. Malgré la présence d'ingrédients très allergisants et celle en grande quantité de COV.

Concernant les diffuseurs d'huiles essentielles, le "Bouquet parfumé aux huiles essentielles bio. Fleur d'orangers" de la marque FLORAME, pourtant labellisé Ecocert s'en sort le moins bien, loin derrière ses concurrents les plus mal notés, Air Wick à la lavande et à la camomille et le "jardin...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post