Plus de 60 % des Français favorables au pass sanitaire dans les bars

·1 min de lecture
Présenter son QR code à l'entrée des bars et des restaurants est une mesure plutôt approuvée dans l'ensemble de la population
Présenter son QR code à l'entrée des bars et des restaurants est une mesure plutôt approuvée dans l'ensemble de la population

Le week-end du 21 août a de nouveau été émaillé de manifestations antipass sanitaire. Dans les rues de l?Hexagone, 175 000 personnes (chiffres du ministère de l?Intérieur) ont défilé contre l?extension de cette mesure, jugée liberticide par certains opposants. Dans le même temps, plus de 70 % des Français ont déjà reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 et 60 % sont complètement vaccinés. D?après un sondage Elabe pour BFMTV, publié ce lundi 23 août, plus de la moitié des Français approuvent le pass sanitaire, avec des différences en fonction des lieux.

Plus précisément, 64 % des personnes interrogées se disent favorables au pass sanitaire dans les bars et les restaurants. C?est six points de plus qu?un précédent sondage Elabe pour BFMTV, publié au lendemain de l?allocution d?Emmanuel Macron. La part d?approbation du pass sanitaire dans les lieux de loisirs et de culture (musées, cinéma?) est également en progression de six points, à 72 %. Dans les transports longue distance, dans les gares et aéroports, 77 % des Français seraient favorables au QR code.

À LIRE AUSSIAntivax, antipass, antisémites : les enfants au c?ur de la stratégie

Les jeunes plus réfractaires au pass sanitaire

D?après l?analyse d?Elabe, les personnes plus âgées sont les plus favorables (81 % à 90 % pour les plus de 65 ans). À l?inverse, les personnes de moins de 35 ans sont plus réticentes à présenter le pass sanitaire dans les bars et les restaurants. Alors que les tests PCR paya [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles