60 disparus dans le bombardement d'une école dans l'est de l'Ukraine

REUTERS/Ricardo Moraes

Soixante personnes sont portées disparues après le bombardement samedi d'une école où elles se réfugiaient dans la région de Lougansk dans l'est de l'Ukraine, a indiqué dimanche le gouverneur régional Serguiï Gaïdaï.

Soixante personnes sont portées disparues après le bombardement samedi d'une école où elles se réfugiaient dans la région de Lougansk dans l'est de l'Ukraine , a indiqué dimanche le gouverneur régional Serguiï Gaïdaï. Le village de "Bilogorivka a subi une frappe aérienne. Les bombes ont atteint l'école et, malheureusement, elle a été complètement détruite", a déclaré le gouverneur sur son compte Telegram. "Il y avait au total 90 personnes. 27 ont été sauvées", a-t-il ajouté

"Soixante personnes qui se trouvaient dans l'école sont très probablement mortes", a-t-il encore dit, précisant que la température avait été très élevée sur le site après l'explosion provoquée par la bombe. "Il a été impossible pendant la nuit aux services de secours de travailler là-bas en raison de frappes. Il leur aurait fallu éclairer le site, ce qui aurait attiré de nouveaux bombardements", a expliqué le responsable. "A présent les services de secours travaillent et se sont également rendus dans le village voisin de Chepilivka où un obus a atteint une maison dans laquelle se trouvaient 11 personnes.

"Il y a là plus de chances que les gens aient survécu", a indiqué le gouverneur, expliquant que les gens se trouvaient dans un sous-sol et qu'il s'agissait d'un tir d'artillerie et non d'une bombe larguée par un avion.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles