60 % des Asiatiques possèdent ce gène qui double le risque de mourir de la Covid-19

·1 min de lecture

Cela fait longtemps que les scientifiques soupçonnent des facteurs génétiques derrière les différences de gravité de Covid. En août dernier, deux études avaient ainsi montré que 25 % des formes graves étaient liées à des facteurs génétiques et immunologiques (voir notre précédent article, ci-dessous). Une nouvelle étude de l’université d’Oxford affirme aujourd’hui avoir identifié un gène appelé LZTFL1 qui doublerait la probabilité de mourir d’une détresse respiratoire en cas de Covid. « Cette variation génétique a été particulièrement difficile à identifier car elle affecte la partie non codante du génome, relate Jim Hughes, un expert en génétique qui a codirigé l'étude. Le risque accru n’est pas lié à une différence dans le codage d’une protéine mais à un changement dans l’ADN qui active le gène. Ce genre d’effet indirect est beaucoup plus difficile à détecter ». Les chercheurs ont eu recours à l’intelligence artificielle pour passer au crible de grandes quantités d’ADN issues de centaines de cellules du corps afin d’identifier ce type de signal.

Vous avez 50 % de risque de plus de mourir de la Covid lorsque vous avez ce génotype à haut risque

Spécifiquement, le gène LZTFL1 identifié par les chercheurs bloque une protéine permettant au poumon de combattre efficacement le virus. Lorsque les cellules tapissant les poumons interagissent avec le virus, une de leur stratégie de défense est de se transformer en cellules moins spécialisées, ce qui réduit le nombre de récepteurs ACE-2 qui permettent au virus de pénétrer dans les cellules. Chez les personnes atteintes de la version mutée du gène LZTFL1, ce mécanisme fonctionne moins bien, ce qui provoque une détérioration rapide de l’état du patient. « Toutes choses égales par ailleurs, vous avez 50 % de risque de plus de mourir de la Covid lorsque vous avez ce génotype à haut risque », assure James Davies, principal auteur de l’étude.

La version mutée du gène LZTFL1 empêche les cellules pulmonaires de réduire le nombre de...
La version mutée du gène LZTFL1 empêche les cellules pulmonaires de réduire le nombre de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles