60 ans après Gagarine, une fusée Soyouz décolle dans l’espace

Source AFP
·1 min de lecture
La fusée Soyouz a décollé ce vendredi vers la Station spatiale internationale (ISS), quasiment 60 ans jour pour jour après l'envoi de Iouri Gagarine dans l'espace.
La fusée Soyouz a décollé ce vendredi vers la Station spatiale internationale (ISS), quasiment 60 ans jour pour jour après l'envoi de Iouri Gagarine dans l'espace.

C'est un vibrant hommage qui a été rendu à l'une des plus grandes avancées scientifiques de l'histoire. Quasiment 60 ans jour pour jour après l'envoi du premier homme dans l'espace, Iouri Gagarine, deux cosmonautes russes et un astronaute américain ont décollé ce vendredi 9 avril vers la Station spatiale internationale (ISS). Leur fusée Soyouz s'est arrachée à la gravité terrestre, comme prévu, à 7 h 42 GMT du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan. Pour l'occasion, le lanceur était décoré du profil blanc et bleu de leur illustre prédécesseur, dont le vol légendaire remonte au 12 avril 1961.

« Tous les paramètres sont dans la norme », a noté à intervalles réguliers le centre de contrôle, qui a qualifié le vol de « normal ». Environ neuf minutes après le décollage, la séparation du vaisseau Soyouz, baptisé pour l'occasion du nom de Gagarine, s'est faite sans encombre, à environ 200 km d'altitude. Oleg Novitski et Piotr Doubrov, de l'agence russe Roscosmos, et Mark Vande Hei, de la Nasa, partent pour un séjour de six mois sur l'ISS. La capsule doit s'arrimer à 11 h 07 GMT.

À LIRE AUSSILa Station spatiale internationale à l'épreuve de la pandémie

À bord de la Station spatiale internationale, sept collègues les attendent. Deux Russes, Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Svertchkov, et une Américaine, Kate Rubins, doivent ensuite revenir sur la terre ferme le 17 avril. « Mettez la table du dîner pour 10 heures, a tweeté à l'attention de ses futurs colocataires l [...] Lire la suite