6 Nations Vingt minutes pour construire en Bleu

Libération.fr

Au bout du suspense face au pays de Galles, l’équipe de France boucle dans la douleur une compétition mal maîtrisée, notamment face aux deux gros, l’Angleterre et l’Irlande. Suffisant pour se rassurer avant la tournée en Afrique du Sud ?

Quelle histoire ! C’est donc au terme d’un des suspenses les plus extravagants de l’histoire du rugby moderne, que la France a conclu son Tournoi des 6 nations 2017 par une victoire contre le pays de Galles, samedi après-midi, dans un Stade de France hésitant entre transe et apoplexie. A cet égard, ça n’est pas tant le score (20-18) qui restera dans les mémoires, que ces vingt minutes invraisemblables jouées au-delà du temps réglementaire. Vingt minutes ! Un extra time vraiment extra, car exclusivement circonscrit dans les 5 mètres d’un adversaire qui, pour ne pas rompre, en était réduit à plier. Les Gallois commettaient ainsi une série de fautes qui, dans n’importe quel autre match arbitré dans les règles - furent-elles induites, plutôt qu’édictées - se serait conclu illico presto par un essai de pénalité en faveur de l’assiégeant.

Mais, comme tétanisé par la conséquence irréversible d’une telle décision, l’Anglais Wayne Barnes en décida autrement et offrit une chance au XV de France d’aplatir pour de vrai dans l’en-but du XV du poireau. Lui-même s’estimant carotté par une morsure dont aurait été victime George North en pleins ébats rugueux, ainsi que par un remplacement «suspect» d’Uini Atonio par Rabah Slimani - le premier n’aurait peut-être pas subi une commotion cérébrale, contrairement aux assertions de l’équipe de France.

En définitive, les Gallois seront terrassés par Damien Chouly sous un déluge d’applaudissements tel que le profane aurait pu imaginer les Bleus vainqueurs d’une compétition qu’ils ne bouclent en réalité qu’à la troisième place. Sur la première marche trône l’Angleterre, battue samedi par une Irlande, elle, classée deuxième (lire ci-contre).

Errements

Si la France avait perdu à domicile contre le pays de Galles (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Du triomphe modeste des Anglais à la déroute des Italiens
Top 14: la fusion avec le Racing fait long feu, quel avenir pour le Stade Français?
Hand: Thierry Omeyer et Daniel Narcisse prennent leur retraite internationale, selon France 2
Equitation: Tops-Alexander, la survivante du Saut Hermès
Top 14: La Rochelle et Clermont creusent l’écart, la fusion abandonnée

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages