6 chiffres qui expliquent pourquoi le e-book ne fait pas recette en France

Google Books, la bibliothèque numérique de Google, existe depuis 2004. Les Kindle, les liseuses d'Amazon, sont arrivées sur le marché en 2006-2007. Et en 2011, les spécialistes du marché du livre prédisaient que le livre numérique atteindrait 20% du marché du livre en 2015. En 2017, il n'atteint même pas le quart de cette estimation en France, alors que ce seuil a été largement franchi dans les pays anglo-saxons. Voici, en chiffres, les raisons pour lesquelles, à l'exception des librairies numériques, le e-book n'enrichit personne en France.

> De 5% de e-lecteurs français en 2012 à 21% en 2017

Ce qu'il faut comprendre à propos du livre numérique en France, c'est que l'engouement existe bel et bien. En cinq ans, la proportion de lecteurs de livres numériques dans l'Hexagone a quadruplé. Elle est passé de 5% en 2012 à 21% en 2017, selon les derniers chiffres du Syndicat national des éditeurs. Chez les jeunes, 10% des lecteurs ne lisent d'ailleurs plus que sur tablette et smartphone, soit 5 fois plus que leurs ainés. Mais en dépit de cet attrait grandissant, les revenus du livre numérique, en proportion du chiffre d'affaires de la première industrie culturelle française, ne décollent pas.

Baromètre Sophia

> 3% du chiffre d'affaires du livre pour le numérique

La part des ventes de livres numériques reste en effet très loin des 20% escomptés. En France, leur estimation varie, en fonction des...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi