Du 6 au 8 septembre, Christophe Hondelatte consacre trois récits à Emile Louis dans "Hondelatte raconte"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Christophe Hondelatte propose aux auditeurs de découvrir une série de trois récits autour d’Emile Louis. L’occasion de se plonger dans l’affaire du "boucher de l’Yonne" et d'en percer les différents secrets. Maryline Vinet, fille d’Emile Louis, livrera un témoignage exceptionnel lors du troisième et dernier épisode de cette série inédite.

Lundi 6 septembre : Episode 1, "Emile Louis sauvé par les juges".

Tout commence à la fin des années 1970, dans l’Yonne, avec la disparition de sept jeunes filles déficientes mentales. Le gendarme Jambert enquête et signale un lien avec leurs trajets en autocar. Mais la justice ne s’y intéresse pas et le Procureur classe le dossier. 

Mardi 7 septembre : Episode 2, "Emile Louis, la revanche des victimes".

Vingt ans après, devant l’insistance de l’association des familles, la justice consent à ouvrir une information judiciaire. L’enquête mène à un chauffeur de car, Emile Louis. Il nie, avoue puis revient sur ses aveux mais il doit répondre de ses actes devant la cour d’assises. 

Maître Corinne Hermann, avocate des parties civiles, sera l'invitée des deux premiers épisodes d'Hondelatte raconte.

Mercredi 8 septembre : Episode 3, "Emile Louis, raconté par sa fille". 

Le témoignage glaçant de Maryline Vinet, « fille de la bête », comme elle le nomme et auteure  de "Être la fille d’Emile Louis".  Violée par son père à 5 ans, mariée de force à 16 ans, elle accepte de témoigner au micro de Christophe Hondelatte, après de longues années d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles