5G: Bouygues Telecom s'inquiète d'une interdiction de Huawei et menace d'aller en justice

1 / 2

5G: Bouygues Telecom s'inquiète d'une interdiction de Huawei et menace d'aller en justice

L'affaire Huawei continue d'angoisser profondément les opérateurs lancés dans les déploiements de la 5G dont l'ouverture commerciale est prévue cette année. Rappelons que l'équipementier est boycotté par les Américains et accusé d'espionnage.

Si la France n'a pas rejoint l'appel de Washington, si Huawei n'est pas officiellement banni, le gouvernement a fait passer une loi et un décret d'application les obligeant à obtenir une autorisation du secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) pour les installations d'équipements de réseaux radio-électriques. Et il y a quelques jours, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie a confirmé qu'"un certain nombre de restrictions pour protéger nos intérêts de souveraineté".

Déséquilibre

De quoi entretenir le doute chez les opérateurs clients de Huawei, à savoir SFR (filiale d'Altice, propriétaire de BFM Business) et Bouygues Telecom. Lors de la conférence de presse de présentations de ses résultats, Martin Bouygues n'a pas caché son agacement. "Quelle que soit la décision de l'Etat, nous sommes là pour respecter les règles. Mais il ne peut y avoir d'impact financier du fait de décisions qui ne nous appartiennent pas, ni de déséquilibre de la concurrence, nous allons y veiller", a-t-il assuré.

Car si Huawei était par exemple partiellement interdit de certains équipements 5G, Bouygues Telecom (et SFR) prendrait du retard face à Orange et Free Mobile (qui...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi