5G à bord, moins d'énergie consommée, plus de places… Le PDG d'Alstom dévoile le TGV du futur

© Europe 1

Le TGV fait sa révolution. Présenté en septembre dernier sur le site Alstom de La Rochelle , le "TGV M", nouvelle version du train à grande vitesse devrait entrer en circulation d'ici la fin de l'année 2024. En attendant, La France bouge a reçu ce vendredi Henri Poupart-Lafarge, le PDG du groupe Alstom , géant français du secteur ferroviaire. Au micro d'Élisabeth Assayag, il a présenté les principales avancées technologiques offertes par ces trains du futur.

Une meilleure connectivité

En premier lieu, Henri Poupart-Lafarge évoque l'"attractivité" nouvelle que ces rames inédites proposeront aux voyageurs. "On travaille beaucoup sur la connectivité, la luminosité, le confort simple, l'absence de vibration etc...", indique-t-il. Concrètement, cela se traduira notamment par un meilleur accès au réseau mobile. "On travaille à ce que la 4G et la 5G passent plus facilement de l'extérieur vers l'intérieur du train", confirme-t-il sur Europe 1.

>> LIRE AUSSIFerroviaire : Alstom passe une commande de 130 trains régionaux en Allemagne

Une prouesse rendue possible par un nouveau système de vitrages, équipé de "petits trous que vous ne verrez pas et qui permettent d'éviter l'effet Faraday, cet effet qui empêche les ondes d'arriver dans les trains", précise Henri Poupart-Lafarge. Ces ondes s'infiltreront alors dans ces trous et optimiseront la réception des données mobiles mais également du Wi-Fi. "Il y aura une meilleure qualité de connexion à l'avenir", résume le PDG d'Alstom...


Lire la suite sur Europe1