573 arrestations en Turquie pour des critiques contre l'offensive en Syrie

Des forces turques sur le mont Barsaya, au nord-est d'Afrin, en Syrie. La Turquie a annoncé lundi avoir arrêté 573 personnes qui ont critiqué sur les réseaux sociaux l'offensive militaire lancée le 20 janvier dans le nord-ouest de la Syrie. /Photo prise le 28 janvier 2018/REUTERS/Khalil Ashawi

ANKARA (Reuters) - La Turquie a annoncé lundi avoir arrêté 573 personnes qui ont critiqué sur les réseaux sociaux l'offensive militaire lancée le 20 janvier dans le nord-ouest de la Syrie.

"Depuis le déclenchement de l'opération Rameau d'olivier, 449 personnes ont été placées en détention pour diffusion de propagande terroriste sur les réseaux sociaux et 124 personnes pour participation à des actions de protestation", a déclaré le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

L'opération militaire, qui vise les milices kurdes YPG (Unités de protection du peuple), considérées par Ankara comme un groupe terroriste et une extension des séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), est largement appuyée par les médias, majoritairement pro-gouvernementaux, et la plupart des formations politiques, à l'exception du parti prokurde HDP.


(Jean-Stéphane Brosse pour le service français)