Il y a 56 ans, Mohamed Ali envoyait Sonny Liston au tapis en 148 secondes

·1 min de lecture
Le 25 mai 1965, Mohamed Ali triomphe, un peu facilement, de Sonny Liston, à Lewiston (Maine).
Le 25 mai 1965, Mohamed Ali triomphe, un peu facilement, de Sonny Liston, à Lewiston (Maine).

Le match revanche du 25 mai 1965 entre les deux poids lourds restera à jamais gravé dans l'histoire de la boxe comme une immense honte. L'ancien champion du monde Sonny Liston s'écroule quasi immédiatement sur une droite fantôme de Cassius Clay, qui se fait appeler Mohamed Ali depuis sa récente adhésion à la Nation de l'islam. Personne autour du ring, ou derrière son écran, ne peut imaginer que la rapide droite balancée par Ali puisse faire mal, même à une mouche. Ça pue l'arnaque à plein nez. Il faut dire que, à l'époque, la boxe était entre les mains de la pègre. Des années plus tard, Ali déclarera à son biographe, en parlant de Sonny Liston : « Le coup de poing l'a secoué. C'était un bon coup de poing. Mais je ne pensais pas qu'il fût suffisamment puissant pour qu'il ne puisse pas se relever. »

En fait, encaissant la pichenette de son adversaire, ce gros dur de Liston, qui avait appris à boxer en tôle, tombe sur le dos. Il met un genou à terre comme pour se relever, mais il retombe sur le sol. Après une seconde d'incompréhension, Ali se rue sur son adversaire avec frénésie. Le dominant de toute sa taille, il lui hurle : « Lève-toi et combats suceur de b? ! » L'arbitre se précipite pour écarter le champion du monde et le raccompagner dans son coin, non sans mal.

Liston s'est couché?

Liston se relève péniblement. Les deux hommes se font face pendant que l'arbitre tente de comprendre les gestes que le chronométreur officiel lui adresse. Comme il abandonne les [...] Lire la suite