55% des maires ne souhaitent pas se représenter en 2026, un record

Ce mercredi se poursuit à Paris le Congrès de l'Association des maires de France , ainsi que le Salon des maires de France, qui rassemble les entreprises qui travaillent dans la sphère publique. Emmanuel Macron sera d'ailleurs présent sur ce deuxième événement, dans un contexte de ras-le-bol des maires. Selon un sondage Ifop publié ce mercredi, plus d'un maire sur deux (55%) ne souhaite pas se représenter à la fin de son mandat en 2026, un record en vingt ans.

Les maires les plus âgés et des communes rurales principalement concernés

Dans le détail, les maires les plus âgés sont les plus prompts à jeter l'éponge (72% des plus de 70 ans), de même que les maires ruraux (56%) et ceux dont au moins 10% du budget de fonctionnement est consacré à l'énergie (62%). 90% des élus interrogés se disent ainsi inquiets de la hausse des prix de l'énergie pour le budget de leur commune, souligne ce sondage réalisé auprès de 609 maires pour la société Hellio, spécialisée dans la maîtrise de l'énergie, et le magazine Acteurs publics.

>> Retrouvez Europe Midi en replay et en podcast ici

"Dans ce contexte où un nombre record de maires envisagent de jeter l'éponge, cette enquête est la première à montrer que cette explosion des prix en pousse certains à ne pas payer leur facture, voire à fusionner avec une commune voisine", souligne l'Ifop dans un communiqué. Ainsi, 16% des maires interrogés envisagent de fusionner avec une commune voisine pour faire face à la hausse des prix, "signe de cr...


Lire la suite sur Europe1