54 procédures ouvertes pour apologie du terrorisme

France 2
Mère d'un jihadiste condamnée à deux ans de prison ferme : un jugement "absolument scandaleux" pour son avocat qui fait appel

Ces dernières heures, les condamnations pour apologie du terrorisme se multiplient en France. "Depuis les attentats, depuis une semaine, il y a 54 procédures pour apologie du terrorisme ou menace d'action terroriste qui ont été ouvertes", rapporte Stéphanie Perez.

"Concrètement, sont poursuivies des personnes qui ont été surprises en train d'afficher leur soutien aux terroristes en pleine rue ou sur Internet, ou alors des personnes qui ont proféré des menaces à l'encontre, par exemple, des forces de l'ordre lors de contrôles de police", poursuit la journaliste de France 2.

De lourdes peines

Des dizaines de comparutions immédiates ont eu lieu mercredi 14 janvier à Paris, mais aussi dans d'autres grandes villes. "La plus lourde condamnation a été infligée à Valenciennes. Quatre ans de prison ferme pour un récidiviste. Mais aussi à Grenoble ou à Tours. Des peines de prison de huit mois, un an ferme. Le mot d'ordre dans les tribunaux est la fermeté. Il ne faut rien laisser passer", ajoute Stéphanie Perez.

La peine maximale pour apologie du terrorisme est de sept ans de prison.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Complément d'enquête : "Attentats, le jour d'après"
VIDEO. En France, "on peut tout dessiner, y compris un prophète", assure Taubira
VIDEO. Les vœux de François Hollande aux forces armées
Attaque contre "Charlie Hebdo" : qui sont les dix autres personnes sur la liste noire d'Aqpa?
VIDEO. Coco : "Mon Titi, ça te ferait bien chier de nous voir là avec nos gueules ravagées"