Il y a 50 millions d’années, la plaque Pacifique changeait brusquement de direction. Pourquoi ?

·1 min de lecture

Parmi les marqueurs du mouvement des plaques tectoniques, les volcans de point chaud font partie des structures les plus visibles à la surface du globe. Considéré comme fixe, le panache remontant à travers le manteau terrestre applique, en effet, sa marque sur la plaque lithosphérique défilant au-dessus de lui, menant à la création de longues chaînes de volcans et enregistrant par là même la direction de la plaque au fil des millions d’années.

La chaîne la plus connue est certainement celle d’Hawaï-Empereur. Longue de 5.700 km, cette chaîne est composée de plus de 80 volcans, dont la plupart sont sous-marins. Elle s’étend de la fosse des Aléoutiennes dans le coin nord-ouest du Pacifique, jusqu’aux îles Hawaï, qui représentent la partie la plus jeune de la chaîne.

Diagramme montrant le point chaud d’Hawaï et le mouvement de la plaque Pacifique au-dessus. © Joel E. Robinson, USGS., Wikimedia Commons, domaine public
Diagramme montrant le point chaud d’Hawaï et le mouvement de la plaque Pacifique au-dessus. © Joel E. Robinson, USGS., Wikimedia Commons, domaine public

Un brusque changement de direction enregistré dans le tracé de la chaîne de volcans

La chaîne Hawaï-Empereur est bien visible sur les cartes bathymétriques du Pacifique, comme un long chapelet, créé par le déplacement de la plaque océanique Pacifique au-dessus du point chaud, qui se trouve actuellement à l’extrémité sud, au niveau du mont sous-marin Lōʻihi. Mais ce qui frappe immédiatement, c’est le coude que forme la chaîne à peu près en son milieu.

Le tracé de la chaîne Hawaï-Empereur est clairement visible sur cette carte bathymétrique, ainsi que la zone de subduction marquant la bordure ouest de la plaque Pacifique, Izu-Bonin-Mariannes. © Gebco, www.gebco.net, annotations de John O’Connor, fau.eu
Le tracé de la chaîne Hawaï-Empereur est clairement visible sur cette carte bathymétrique, ainsi que la zone de subduction marquant la bordure ouest de la plaque Pacifique, Izu-Bonin-Mariannes. © Gebco, www.gebco.net, annotations de John O’Connor, fau.eu

Cette modification du tracé de la chaîne volcanique a depuis longtemps été interprétée comme le témoin d’un changement de direction majeur de la plaque Pacifique. Les datations des laves des volcans situés au niveau de ce coude ont permis d’estimer l’âge du changement de direction vers 47-50 millions d’années. Le mouvement de la plaque, jusque-là à dominante...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles