50% des Français choqués par la diffusion de vidéos intimes de Benjamin Griveaux, 35% indifférents

Benjamin Griveaux a retiré vendredi sa candidature à la mairie de Paris, remplacé au pied levé dimanche par l'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Une décision motivée par la diffusion de vidéos à caractère sexuel par l'activiste russe Piotr Pavlenski, placé en garde à vue ce week-end.

D'après un sondage ELABE que nous dévoilons ce lundi, 2 Français sur 3 estiment que Benjamin Griveaux a eu raison de renoncer à l'élection municipale de Paris. Parmi les électeurs d’Emmanuel Macron, 61% valident ce choix, contre 39% qui estiment qu'il a eu tort.

1 Français sur 2 se dit "choqué", beaucoup sont indifférents 

Par ailleurs, un Français sur deux se dit choqué par la diffusion des vidéos intimes de Benjamin Griveaux sur les réseaux sociaux.

Piotr Pavlenski, qui a revendiqué cette diffusion, et sa compagne, Alexandra De Taddeo, étaient encore entendus dimanche soir pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "diffusion sans l'accord de la personne d'images à caractère sexuel".

2 Français sur 3 estiment que ces "activistes" ont tort de faire ce type d’actions contre une personnalité politique. Auprès des électorats d’Emmanuel Macron et de François Fillon, ils sont respectivement 78% et 77%.  Les électorats de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen sont plus partagés: ils respectivement 55% et 53% à estimer que les "activistes" ont eu tort, tandis que respectivement 45% et 47% jugent qu’ils ont raison.

7 Français sur...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi