Il y a 50 ans, des Japonais perpétraient une attaque terroriste dans un aéroport israélien

PHOTO AFP FILES/AFP

Le quotidien israélien Ha’Aretz relate une “étrange histoire”, celle de l’attaque perpétrée il y a quasiment un demi-siècle dans le plus grand aéroport international d’Israël au nom de la résistance palestinienne. Étrange, car “l’histoire du massacre de l’aéroport de Lod [l’actuel aéroport Ben-Gourion] a commencé loin du Moyen-Orient et sans aucun lien avec celui-ci”. Elle démarre en effet à des milliers de kilomètres de là, au Japon.

En 1969, des militants japonais anti-impérialistes et anticapitalistes créent la Faction armée rouge (FAR, Sekigun-ha), qui s’illustrera un an plus tard par le détournement d’un avion le 31 mars 1970 à l’aéroport de Tokyo vers la Corée du Nord, lequel ne fera aucune victime. La FAR finit par tomber un an plus tard après de nombreuses arrestations dans ses rangs. Fusako Shigenobu, l’une des “membres clés”, cofonde alors l’Armée rouge japonaise (ARJ).

En 1972, “sentant la police se rapprocher dangereusement d’elle”, Shigenobu s’envole pour le Liban, “qui était alors La Mecque des organisations terroristes”. D’autres membres de l’ARJ ayant fait le même voyage quelque temps plus tôt ont tissé des liens avec le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

Ensemble, ils préparent la première d’une vingtaine d’actions terroristes que le groupuscule japonais commettra dans les années 1970 et 1980 à travers le monde, relate Ha’Aretz.

“Le groupe s’est envolé pour Francfort puis pour Rome, où il a acheté des billets pour un vol Air France vers Tel-Aviv. Ils n’ont éveillé aucun soupçon lors de leur atterrissage à l’aéroport de Lod à 22 heures. […] Lorsque leurs valises sont arrivées, ils les ont ouvertes, ont sorti des mitraillettes et des grenades et ont ouvert le feu. En deux minutes, ils avaient tué 26 personnes et en avaient blessé 80 autres.”

Lorsque les trois assaillants se sont retrouvés à court de munitions, “l’un a été tué, le deuxième s’est suicidé et le troisième, Kozo Okamoto, blessé, a été arrêté à l’extérieur du hall des arrivées alors qu’il tentait de fuir”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles