50 ans après, les massacres de 1972 continuent de meurtrir le Burundi

En 1972, une insurrection Hutu éclate contre les Tutsis du Burundi. La répression menée par le pouvoir Tutsi se transforme rapidement en massacres systématiques des membres de l’élite Hutu, d’après les estimations entre 100.000 et 300.000 personnes sont mortes. En décembre 2021 la Commission vérité et réconciliation, mise en place par l'Etat a affirmé que les massacres de 1972 constituaient un crime de génocide et un crime contre l’humanité. 50 ans après pour les Burundais la douleur est toujours aussi vive.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles