5 millions de masques FFP2, recrutements... Jean-Michel Blanquer annonce ses mesures pour les écoles

·2 min de lecture

Ciblé par les critiques ces derniers jours pour sa gestion de la crise sanitaire, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé de nouvelles mesures pour permettre de répondre à aux revendications des syndicats enseignants.

Des mesures suffisantes pour relâcher la pression ? Ce jeudi soir, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, a présenté plusieurs mesures pour améliorer la gestion de l'épidémie dans les écoles. Une intervention qui survient après une réunion avec les organisations syndicales qualifiée de "bonne discussion".

"Ce sont 5 millions de masques FFP2 qui seront diffusés dans le système scolaire pour répondre aux besoins", assure Jean-Michel Blanquer, qui explique cependant que "la généralisation" de ce masque pour tous les personnels n'est pas "forcément souhaitable en soi".

En plus de cette mesure particulièrement demandée par les enseignants, Jean-Michel Blanquer a expliqué que le fonds pour financer l'achat de capteurs de CO2 par les différentes localités serait "abondé" autant que nécessaire. 

Des recrutements sont également prévus, parmi lesquels 3300 contractuels. Pour combler les demandes, le ministre prévoit également de piocher dans les listes complémentaires, "des personnes qui sont sur des listes de concours, et qui rentrent ainsi dans la fonction, notamment à l'école primaire", explique Jean-Michel Blanquer. De plus, il prévoit d'engager des assistants d'éducations et des "appuis administratifs" pour les directeurs d'école. Les chiffres précis n'ont pas encore été détaillés. 

Des réunions régulières avec les syndicats

Les organisations syndicales ont également demandé le report de plusieurs épreuves d'évaluation en raison de la crise sanitaire. Jean-Michel Blanquer a ainsi annoncé qu'il comptait reporter les évaluations de mi-CP, prévue ce mois-ci, à une date ultérieure. Concernant les épreuves de spécialités du bac, aucune décision n'a été prise pour le moment, de nouvelles concertations doivent avoir lieu. 

Reconnaissant un certain manque de dialogue avec les syndicats, le ministre de l'Éducation national a appelé de ses vœux un retour d'un "climat de confiance". Pour y parvenir, il a promis l'organisation de réunions bimensuelles pour faire le point sur la crise sanitaire dans le futur. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer en difficulté ? Il s’étonne "de passer pour le Père Fouettard"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles