Les 5 meilleurs… et les 5 plus mauvais morceaux des Daft Punk

·1 min de lecture

Les Daft Punk, duo emblématique de la French Touch, ont annoncé lundi 22 février leur séparation après 28 ans de collaboration. "Marianne" s'est replongée dans ses vieux vinyles pour proposer un top et un flop de leurs productions. Subjectivité garantie.

Ils déposent les casques. Après 28 ans à marcher sur la musique, les Daft Punk ont annoncé leur séparation, ce lundi 22 février, par le biais d'une vidéo "Epilogue" publiée sur leur compte YouTube. Duo iconique de la scène électro, plus spécifiquement de la "French Touch", les Français Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo ont acquis au cours de leur parcours une statutre internationale. De leur premier album, "Homework", sorti en 1997, au dernier, "Random Access Memories", en 2013. Marianne a exploré leur discographie pour en extraire un Top et un Flop 5. En toute subjectivité...LES CINQ MEILLEURS1. "Digital Love" (Discovery)Avec leur premier album, Homework, le duo de robots comptait produire, comme annoncé dans le morceau "Wdpk 83.7 FM" "the sound of tomorrow and the music of today" - le son de demain et la musique d'aujourd'hui - s'installaient en petits prodiges de la musique électronique. Avec leur deuxième opus, ils assument leur côté visionnaire. Troisième morceau de l'album tubesque Discovery, "Digital Love" est un assemblage bizarre et résolument dansant de guitares rocks et de son funk. Autour d'un sample du pianiste de jazz George Duke, le duo construit un titre dansant sur une histoire d'amour...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80

"80% de mes contrats sont tombés" : Bastien, gérant d'une boîte de sécurité privée, victime collatérale du Covid-19